Jeudi, 17 août 2017

Luc «Barthachat» remporte la Genferei 2017

Jeudi 22 juin 2017
Eric Lecoultre a impressionné le jury par la qualité de son interprétation.
DR

La meilleure «genevoiserie» a été décernée à la saga des transports publics, avec un sketch présenté par un journaliste du Courrier.

QDB (que du bonheur !), pour reprendre l’acronyme préféré de Luc Barthassat. Le Conseiller d’Etat chargé du Deta (Département de l’environnement, des transports et de l‘agriculture) a remporté haut la main le prix de la Genferei 2017, décerné chaque année au plus réjouissant pataquès politique. Il a été primé pour la saga sur la hausse des tarifs TPG, passés par trois fois devant le peuple.

Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.
Philippe Bach
La hausse des tarifs des TPG a bien inspiré notre journaliste Eric Lecoultre.

Une cinquantaine de journalistes étaient présents mercredi soir lors de la cérémonie burlesque qui a vu s’affronter de solides dossiers. Comme celui des arbres sanctuarisés de la plaine de Plainpalais, les querelles autour de l’école de patinage sur fond de crime de lèse-Lambiel, ou les velléités budgéticides en Ville de Genève.

La candidature de Luc Barthassat a été solidement défendue par Eric Lecoultre, journaliste au Courrier. Au-delà de la qualité du dossier – les TPG sont à eux-seuls un marronnier, déjà primé sous le règne de  Michèle Kunzler - c’est la prestation de ce pro de l’impro qui a fait basculer le vote.

Les Genfereien, ces genevoiseries, font le bonheur de la vie politique au bout du lac (et l’envie du reste de la classe politique helvétique). La récompense, une feuille dorée du marronnier fou de la Treille qui annonce avec parfois plusieurs mois d’avance le retour du printemps, lui sera remise la semaine prochaine. Le magistrat à la Harley et aux bagues à tête de mort a donné son feu vert, ce qui dans son cas se traduit par une véritable onde automobile sinople.  

QDB.

/150479

En lien avec cet article: 

Luc Barthassat accède à la Genfitude

Victime gracieusement consentante, le lauréat du prix Genferei 2017, Luc Barthassat, s’est vu remettre jeudi la fameuse feuille dorée du marronnier fou de la Treille. Rappelons que ce prix burlesque décerné par la corporation des journalistes récompense chaque année le pataquès politique le plus réussi. Cette année, la palme est allée aux TPG, et plus particulièrement à la troisième votation ...
 
Le Courrier
Vous devez être loggé pour poster des commentaires