Mercredi, 22 novembre 2017

Ce fléau qui tue

Mardi 14 novembre 2017

Didier Bonny rappelle la nécessité de prendre des mesures pour lutter contre la pollution atmosphérique.

Neuf  millions de morts par année, dont 500 000 en Europe et 3000 en Suisse, à cause de la pollution! Cela représente 16% des décès dans le monde. Un fléau qui demande des mesures urgentes pour diminuer drastiquement le taux des particules fines dans l’air qui sont responsables à elles toutes seules des quatre cinquièmes des décès en Europe.

La prise de conscience des pouvoirs politiques sur cette catastrophe tout sauf naturelle et bien moins spectaculaire que des ouragans, des inondations, des glissements de terrain ou encore des feux de forêts (liste non exhaustive) se fait lentement mais, espérons-le, sûrement. Il y a bien évidemment les cas désespérés et désespérants, dont la figure emblématique se nomme Donald Trump, qui adoptent la politique du «après moi le déluge», mais il y a aussi des politicien.ne.s responsables qui s’engagent pour lutter contre la pollution atmosphérique et le changement climatique.

C’est ainsi que le 23 octobre dernier, une douzaine de maires de grandes villes dont Paris, Los Angeles, Mexico, Londres ou encore Milan ont signé un engagement pour qu’une partie importante de ces villes soient des zones à zéro émission à l’horizon 2030. Qu’en est-il à Genève? Les Verts ont lancé fin octobre une initiative qui demande, entre autres, de réduire durablement la pollution (modération de la circulation motorisée, système de chauffage plus efficient, assainissement des bâtiments, réduction des émissions des chantiers, de l’industrie, de l’aéroport) et de réagir rapidement aux pics de pollution (gratuité des transports publics, modération de la vitesse, la limitation des véhicules les plus polluants).

A noter que Luc Barthassat a déposé, au lendemain du lancement de cette initiative, un projet de loi visant, lors des pics de pollution, à restreindre de manière temporaire la circulation, dans des zones définies, des véhicules les plus polluants. Un pas dans la bonne direction, quand bien même la lutte contre la pollution doit se faire en tout temps et pas uniquement lors de pics, un environnement sain devant être une priorité jour après jour!

Didier Bonny, candidat Vert au Grand Conseil genevois

Vous devez être loggé pour poster des commentaires