Dimanche, 19 novembre 2017

A côté de la plaque

Vendredi 01 septembre 2017

COLLABOS?
Fâché que la planète entière n’adhère pas à sa vision dictatoriale du Venezuela, l’éditorialiste du Temps fustige en particulier «l’aveuglement de la gauche radicale européenne», qu’il n’hésite pas à comparer à celui des communistes français devant l’invasion de la Hongrie par les Soviétiques. Sauf que, pour l’instant, les seuls chars à menacer Caracas sont étasuniens et réclamés à cor et à cri par les anti-Maduro. BPZ

OPPOSANTE TRES MALADE
Deux cents millions de bolivars! C’est la modeste somme que la police du Venezuela a trouvé, en petites coupures, dans le coffre de la voiture de Lilian Tintori. L’épouse du leader de l’opposition Leopoldo Lopez ne s’est pas démontée: «C’est pour soigner mon abuelita», une brave centenaire internée en EMS. Qui doit avoir un gros, gros rhume, pour nécessiter l’équivalent de 170 ans de pension d’un retraité vénézuélien en traitements médicaux. BPZ

FAITES CE QUE JE DIS...
Savary, Calmy-Rey, Maury Pasquier... Pour faire avaler la pilule du relèvement de l’âge de la retraite des femmes, les femmes socialistes s’affichent à la pointe du combat en faveur du «compromis» PV 2020. Ok, on comprend l’idée. Mais sortir pour l’occasion l’ex-conseillère fédérale Ruth Dreifuss de sa retraite laisse quand même pensif: n’est-ce pas elle qui haussa l’âge de la retraite féminine à 64 ans avant de prendre la sienne à 62 et de désormais prôner les 65? BPZ

RECIDIVISTE
Le choix de la récidiviste est d’autant plus curieux que le principal argument socialiste en faveur de PV 2020 est justement de clamer que rester à 64 ans ouvrirait la voie aux 67, alors que 65 serait 65 une fois pour toutes. Chiche Mam’Dreifuss? BPZ

ET LE MARC DE CAFE?
Citius, altius, fortius… Ces jours, les soutiens à la réforme des retraites ont distribué des «biscuits de la fortune» avec un petit mot dedans: «Si tu crois en l’AVS, ton chemin s’illuminera». La prochaine étape, c’est d’infiltrer les réseaux des voyants et marabouts de Suisse. LDT

LA MARQUE DU M.
Peut-on défendre la candidature de Pierre Maudet au sommet de l’Olympe fédéral si on est de gauche, se demande la conseillère municipale socialiste en Ville de Genève Olga Baranova. Externaliser à Berne un de nos politiciens les plus fâcheux, cela peut se justifier, non? On appelle cela de la sublimation verticale. La droite avait fait pareil avec Micheline Calmy-Rey. PBH

ACTE MANQUE
Et peut-on imaginer un conseiller fédéral handicapé, demandait mardi un journaliste à ladite Micheline Calmy-Rey. Le cas ne s’étant jamais produit, il faudrait sans doute prévoir des arrangements, a répondu, prise de court, l’ancienne conseillère fédérale. En passant comme chat sur braise sur la présence de Guy Parmelin dans l’illustre collège. PBH

BARBATRUC
La dernière d’AET (Anne Emery-Torracinta): les profs genevois devront détecter les radicalisations précoces, nous apprend La Tribune. Si votre élève de 1P se laisse pousser la barbe, méfiez-vous. PBH

CAHIER CHARGE
Or donc, les profs devront traquer les graines de djihadistes. En plus de parler quatre langues, être des geeks en informatique, former au respect et aux subtilités de l’histoire suisse et sortir dans les dix premiers à la course de l’Escalade. Et on est ravi d’apprendre que pour acquérir l’expertise de psycho-islamologue, un module de formation de 45 minutes suffira. PBH

AUTOFLAGELLATION
«Un rien freudien», «nouvelle expression osée», «au moins t’es restée dans le thème»... Bon, il faut l’avouer, le lapsus dans l’édito de mardi sur «les étalages de la femme-objet [qui] impriment les tétines des filles» avait de quoi faire sourire. En toute humilité, l’auteure fait sein mea-culpa, mais note que la formulation jouit d’un certain succès dans les culoirs de la Truite. LDT

Vous devez être loggé pour poster des commentaires