Mardi, 24 octobre 2017

La mobilité douce s’impose de force

Mercredi 30 septembre 2015

NEUCHÂTEL • Voilà une vingtaine d’années que le canton de Neuchâtel tentait, tant bien que mal, de se doter d’une stratégie pour promouvoir la mobilité douce. Hier, le Conseil d’Etat l’a enfin concrétisée. Quasiment contraint, puisque l’obtention d’un crédit de 8,4 millions pour l’entretien des routes cantonales était conditionnée à la présentation d’un rapport sur la mobilité douce au Grand Conseil. En 2014, le gouvernement s’était en effet vu refuser, de manière temporaire et sur pression de la gauche, la moitié des 16,8 millions qu’il réclamait pour les routes. Avec cette nouvelle stratégie, le canton s’engage à développer son réseau de pistes cyclables sur le littoral et dans les montagnes, pour un montant qui n’est pas articulé.

Vous devez être loggé pour poster des commentaires