Mardi, 21 février 2017
VaudATSSécurité

Lausanne veut agir contre le harcèlement de rue

Lundi 19 décembre 2016

Selon une enquête, 72% des femmes de 16 à 25 ans interrogées y ont été confrontées au moins une fois cette année.

Le harcèlement de rue est bien une réalité à Lausanne. Selon une enquête exploratoire, 72% des femmes de 16 à 25 ans interrogées y ont été confrontées au moins une fois cette année. L’exécutif entend agir de manière ciblée contre le phénomène.

Suite à une interpellation déposée au Conseil communal début 2016 après les événements de Cologne, la Municipalité a chargé l’observatoire de la sécurité de mener une enquête pour mieux cerner le harcèlement de rue à Lausanne, a expliqué Pierre-Antoine Hildbrand, directeur de la sécurité et de l’économie lundi devant la presse.

Les résultats du sondage non exhaustif, portant sur 210 personnes dont 90% de femmes plutôt jeunes et mené avec l’institut de recherche Idiap, confirment que le harcèlement de rue est bel et bien une réalité, bien qu’il ne soit que très rarement rapporté à la police. Seules dix plaintes en moyenne sont déposées chaque année, a relevé Yolande Gerber de l’observatoire de la sécurité.

> Développement à lire dans nos éditions de mardi

VaudATSSécurité
Vous devez être loggé pour poster des commentaires